À L’ATELIER

L’atelier s’appelle « ATELIER URGA ».

Ce mot » Urga » est pour moi un petit bout de Mongolie. L’Urga est une longue perche que les cavaliers mongols utilisent pour rassembler leurs troupeaux. Il est aussi l’ancien nom de la capitale de Mongolie.

Sculpture en préparation à l'atelier de Sandra Courlivant

L’argile permet une infinité de créations. Chaque pièce est modelée individuellement. Cependant un sujet peut parfois se décliner en série dans un processus de maturation du geste et des formes. Les sculptures sont cuites à 1100 °c. Les patines sont réalisées à froid à base de lavis acryliques ou à l’huile.

Je ne cherche pas la certitude académique dans le modelage mais plutôt l’harmonie de chacun, l’énergie qui transpire de l’être et de l’animal. Mon intention est de ne pas figer. L’argile transmet l’ampleur ou la retenue du geste. Mon inspiration prends corps dans le mouvement ou l’expression d’une émotion. A partir de là je réalise plusieurs croquis qui me soutiendront dans la trame générale de la sculpture.

Chaque pièce m’échappe à un moment où un autre pour trouver sa propre personnalité. Elle trouve son identité propre et prends son indépendance comme un enfant qui prends son envol. Elles doivent pourtant quitter l’atelier un jour ou l’autre….

Sandra Courlivant travaille sur une sculpture
Croquis de Sandra Courlivant

Liens

Livres